USEA, par Sarah et Wassila

« – Alors tu viens aussi Wassila ? – Non je t’ai déjà dit Sarah j’ai réunion avec l’association…»

Voilà nos premières interactions à propos d’USEA.

Wassila avait déjà rejoint les volontaires civiques depuis 1 mois lorsque nous avons repris les cours. Nous avons nos lundis et mardis de libre, c’est pour cela que Wassila a décidé de déposer son CV sur le site TousBenevoles. Lorsque un membre d’USEA l’a contactée et lui a parlé de l’association, elle s’est tout de suite dit que c’était un beau projet qu’elle souhaitait rejoindre.

C’est notre dernière année de Master en Marketing avant de rentrer pour de bon sur le marché du travail. C’est l’année où l’on doit faire la différence. Faire partie d’USEA lui a semblé naturel tout comme moi lorsqu’elle m’a pleinement expliqué les fondements et les valeurs de l’association.

 

Trouver un stage : nous sommes dans cette problématique depuis des années. Même avec de l’expérience, trouver le stage que l’on veut devient presque un cauchemar tant on rencontre de barrières sur notre chemin.  On demande à des élèves de 3e d’effectuer un stage de découverte dans une entreprise en supposant qu’ils savent déjà ce qu’ils veulent faire. Ce n’est pas le cas de tous, bien au contraire. Le corps professoral leur met une pression pour qu’ils trouvent rapidement alors forcément ils vont aller dans la 1re boîte qu’ils vont trouver à côté de chez eux. Encore à notre niveau d’études on retrouve des étudiants qui ne sont toujours pas certains du métier qu’ils souhaitent exercer. Alors comment pouvons-nous exiger cela d’élèves de 3e ? Voilà pourquoi le concept même d’USEA nous parle autant. Nous avons la possibilité de leur apporter une aide et un suivi non seulement dans leur recherche de stage mais également dans leur parcours scolaire au travers divers ateliers et coaching.

 

Nous avons présenté USEA et animé des ateliers dans différents collèges, rencontré des élèves et leurs parents afin de les aider. Discuter avec les élèves donne à la fois un léger coup de vieux mais aussi l’opportunité de voir les choses différemment, avec un œil neuf. On se rappelle qu’à cet âge il est difficile de se faire une idée concrète sur des études ou un métier. A cet âge, on se rend également compte de toutes les idées reçues qu’on a pu avoir nous aussi. La particularité avec l’association quand on est sur le terrain comme ça, c’est qu’on se retrouve un peu dans ces élèves. Ces interrogations, ces doutes… Encore aujourd’hui il nous arrive d’en avoir.

Ces jeunes sont aussi attachants, il y a toujours une certaine complicité entre les élèves et les volontaires. C’est un lien particulier qu’on ne retrouve pas ailleurs, tout comme le lien qui unit les volontaires civiques. En tant que membres de l’association, on retrouve des valeurs communes en tout un chacun, ce qui nous rapproche d’autant plus les uns des autres.

 

Aider des jeunes et se rendre utile mais surtout se sentir utile, ce sont des termes qui résument USEA. Je n’ai rejoint les équipes de l’association que depuis 2-3 mois mais j’ai déjà l’impression d’avoir beaucoup appris. Je sais grâce à USEA que l’on peut apporter beaucoup mais également découvrir constamment de nouvelles choses.

J’ai hâte de voir ce que la suite de cette belle aventure va donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *