Réunion d’orientation du Réseau USEA pour le Petit Nanterre

  • Participants

– André – Coordinateur de la rencontre

– Mickael – Cofondateur de Un Stage et Après

– Mamadou – Directeur adjoint de Zy’Va

– Hafid – Directeur de Zy’Va

– Julie – Directrice associée du Cabinet RHaja et DRH de Netgem

– Lionel – Pharmacien à Nanterre

– Icham – CAP Digital

– Nacera – Avocate

– Karima – Parent d’élève

– Iman – Elève en troisième

  • Les objectifs de la réunion

– Renforcer la prise de responsabilité des participants de l’Opération « Un Stage et Après »

– Systématiser et officialiser nos rapports avec le Collège République pour notamment impliquer davantage les équipes professorales

– Mobiliser les parents, notamment afin de faire prendre conscience des enjeux d’orientation qu’il y a derrière ce projet.

  • Rappel du fonctionnement de l’Opération « Un Stage et Après » avec le Collège République

Mickael a commencé par un rappel des missions d’USEA aux participants. L’association va à la rencontre d’entreprises pour trouver des stages dans des secteurs diversifiés qu’elle propose aux élèves. Il a rappelé que l’objectif n’est pas de faire toutes les démarches à la place de l’élève, ce qui contribuerait à le déresponsabiliser, mais à l’accompagner, le préparer et le rassurer pour qu’il puisse se concentrer sur la découverte des métiers.

Un Stage et Apèrs fait profiter aux élèves du réseau de professionnels auquel elle a accès. En effet, sans aide, il est parfois très difficile pour un élève de 3ème de trouver un stage dans un secteur d’activité qui l’intéresse et il finit habituellement par accepter un stage par défaut sans que cela corresponde à une vraie décision de sa part.

Les stages que l’association propose se déroulent souvent dans des entreprises où les stages ont été préparés en amont, du côté des élèves et du côté des professionnels, et les élèves découvrent plusieurs « métiers » au sein d’une seule et même entreprise.  Ils remplissent parfaitement l’objectif de découverte des métiers qui leur sont assignés. Ils contribuent ainsi grandement à sensibiliser les élèves sur leur orientation future,  véritable enjeu de cette expérience.

  • Enjeux de la réunion

Développer l’implication de chaque partie prenante du quartier notamment sur le programme « orientation » en vue de l’organisation du Forum des métiers le 5 février 2010 au Collège République.

Partant du constat que l’opération avec le Collège République prend une véritable ampleur cette année, puisque les ateliers se déroulent au sein même du collège et que les liens avec le CPE, M.Carayol sont quotidiens, USEA veut que l’ensemble des acteurs puissent s’impliquer davantage, notamment l’ensemble des équipes professorales et administratives du Collège.

Lors de la réunion, Ianis et Farida, tous deux collégiens en troisième il y a deux ans, ont fait remarqué l’absence de  préparation de ces stages et qu’ils étaient pour eux et leurs amis, des recherches et des obtentions de dernière minute. Le prof principal en charge normalement du déroulé du stage ne fait pas de travail de suivi ce qui pourrait être intéressant notamment par rapport à la thématique de l’orientation future de l’élève.

Le Collège République accueillant très favorablement la démarche, il faut conforter et bien circonscrire ce projet pilote afin de permettre de démontrer aux autres collèges l’intérêt de l’opération.

Partant de ce constat, il a été proposé :

– Une officialisation de nos rapports avec le Collège et de passer une Convention avec eux, devant permettre d’avoir un engagement de leur part sur cette opération.

– Que les parties prenantes se rencontrent pour adapter le projet à l’environnement et définir leur objectif dès le mois de septembre.

– D’organiser une réunion d’information auprès de toutes les entreprises pouvant être amenées à participer au projet. Il s’agit d’expliquer les ambitions du projet et leur proposer de faire un stage plus ambitieux qu’un stage « café/photocopieuse ». Pour cela il est prévu de présenter les expériences croisées des différents stages antérieurs. Cette réunion a également pour objectif de faire le point sur les blocages que rencontrent  les entreprises par rapport à l’accueil d’un élève de troisième.

  • Remarques et Commentaires

Lionel a fait remarquer que le principal inconvénient de prendre en charge des élèves de 3 ème  tient dans la difficulté de lui trouver du temps pour le former et lui montrer réellement comment se passent les choses. Depuis maintenant plusieurs années qu’il en accueille, il a systématiquement le sentiment qu’il n’a pas pu leur montrer les différents volets de son métier suffisamment. Il faut donc trouver un moyen de dégager du temps, et de permettre aux collaborateurs de l’organisme d’accueil de vraiment prendre en charge l’élève. Cette constatation est en effet un problème auquel nous avons été confronté à plusieurs reprises, notamment auprès des petites structures.

Les nombreux élèves qui étaient là ont pour leur part fait état du peu de mobilisation habituelle du collège, notamment Evariste Gallois, autour de la thématique du stage de 3ème et de l’orientation.

Pour Julie, le facteur temps est en effet un vrai blocage pour les boîtes. L’accueil d’un stagiaire est quelque chose de lourd à gérer, à tel point que la direction voit souvent cela d’un mauvais œil. Au sein de Netgem, ils ont mis en place un entretien avec les membres du personnel pour que l’élève puisse découvrir un métier différent chaque jour, mais l’inconvénient est que chaque salarié est obligé de prendre sur son temps… Et cette approche est valable quand l’entité exerce de fait plusieurs activités, ce qui n’est pas toujours le cas. Pensons par exemple à une pharmacie ou un salon de coiffure.

Par ailleurs, il y a un véritable enjeu sur l’orientation professionnelle dès la 3ème et malheureusement le corps enseignant est bien trop éloigné de l’univers entrepreneurial pour être un bon interlocuteur auprès des élèves sur les différents métiers existants et sur l’entreprise.  Pour elle, il y a un travail très important de rapprochement à faire entre les enseignants et les entreprises de manière à trouver des solutions plus rationnelles pour un certain nombre d’élèves. Bien souvent, en fin de troisième, les élèves sont envoyés un peu dans l’inconnu sans qu’on ai réfléchi préalablement à leurs souhaits, leurs profils, on les oriente vers ce qu’il y a de plus généraliste.

Icham a insisté sur la nécessité d’orienter les jeunes vers les métiers d’avenir dans le cadre de l’opération « Un Stage et Après ». Cap Digital mène une vraie réflexion pour aider les jeunes pour s’orienter vers les professions où la demande en emploi sera forte dans les années à venir.

Nacera a mis en garde contre la trop grande prise en charge des élèves par Zy’Va et un Stage et Après dans l’accompagnement de la recherche de stage. En effet, selon elle, la recherche de stage, et « la galère » que cela sous-entend, est un phénomène nécessaire et formateur pour l’élève.

Mamadou a rappelé que le stage n’est qu’une partie de l’orientation. Il doit permettre d’avoir une première initiation. Il s’agit d’accompagner les élèves pour leur ouvrir des portes qui vont réveiller leur curiosité. L’accompagnement est indispensable et on ne peut pas se priver de le faire au nom de l’idée de laisser se débrouiller les enfants.

André a dégagé trois grands domaines d’intervention sur lesquels doit se concentrer l’association :

  • le droit d’accès à un stage de qualité pour tous
  • éditer un manuel de fonctionnement clair (Livre blanc, mode d’emploi…) à destination des entreprises, présentant la méthode de l’association et les souhaits adressés à l’entreprise.
  • veiller à ce que les élèves soient pleinement acteurs de ce programme et s’investissent dans la recherche et dans la réflexion sur les marchés d’avenir.

Julie a fait remarquer que pour que cela soit le cas, il faut accompagner les élèves et le premier accompagnement reste les parents. L’un des leviers prioritaires de l’association devra donc être la mobilisation des parents.

Mamadou a ajouté qu’il fallait évidemment que le Collège soit persuadé de l’intérêt du stage de 3ème et s’intéresse pleinement à ce mécanisme car sans le Collège, les capacités d’action auprès des élèves sont très réduites.


    Agenda

  • Samedi 8 Janvier à 10 H : nouvelle réunion de cadragre notamment en vue de la préparation du Forum des métiers
  • Samedi 5 février : Organisation du Forum des métiers au Collège République

Il est prévu la mise en place d’un groupe de travail en vue du forum des métiers afin de mobiliser les entreprises, les élèves et de veiller à ce que l’accueil d’un tel événement dans le collège se déroule bien.