Hommage à Hafid Rahmouni

Bastien Le Coz, Président de Un Stage et Après.

C’est avec une immense tristesse que je vous annonce le décès soudain de notre directeur Hafid Rahmouni.
La nouvelle nous stupéfie tous et nous laisse incrédules. La mort ne va à personne, mais c’est à Hafid qu’elle convient le moins. Son inlassable énergie, sa vitalité, sa patience, son humanité, son désir inépuisable de convaincre, de faire bouger les lignes ne peuvent pas disparaître.

Hafid n’était pas seulement un défenseur engagé de l’égalité des chances, il la rendait réelle par son action résolue. Depuis 25 ans, à travers ses engagements, il a œuvré chaque jour avec un unique objectif : permettre à chacun de trouver sa place dans la société. Il était animé par une foi invincible en la capacité de réussir de chacun, au point de convaincre ceux qui ne croyaient plus en eux-mêmes. Mais il ne berçait personne d’illusions : en éveillant les motivations, il savait aussi ajuster les ambitions de chacun à ce qu’il était réaliste d’atteindre.

Il a mis sa détermination au service de Zy’Va, association de soutien scolaire qu’il a cofondée et dirigée pendant 20 ans. Contre les modes de l’époque, il a fait le pari que l’intégration passait par l’école et non par le sport, ou un talent exceptionnel. Pari gagné ! Une génération de jeunes du Petit-Nanterre lui doit sa réussite.
Quand il prit ensuite la tête d’Un Stage et Après en 2015, l’association a connu de formidables développements et son engagement a entraîné une immense vague de générosité. J’ai perdu un exemple et un ami, et je continuerai sans relâche à défendre les causes dans lesquelles nous croyons et autour desquelles nous nous retrouvions tous les deux.

Car je lui dois beaucoup : il m’a permis de comprendre que peu importe d’où l’on vient, on peut toujours contribuer à l’égalité réelle, que chacun, par son expérience, peut apporter à un autre. Il m’a fait confiance il y a 10 ans, à Zy’Va pour prendre en main des projets et des élèves puis il nous a accompagné dans la création d’Un Stage et Après en 2009.

Comme tous les gens qui font des choses vraiment importantes, Hafid n’aimait pas le sérieux. Chacun se souvient de ses plaisanteries et de ses jeux de mots même dans les réunions les plus officielles. C’était sa manière de respecter tout le monde : il traitait un élève de troisième comme un ministre, et un ministre comme un élève de troisième. Il bousculait les protocoles, ne respectait pas toujours les règles ou les codes : c’était pour nous rappeler que l’essentiel est ailleurs et que nous ne devons pas être dupes de ces apparences. C’était au nom d’une politesse plus haute, celle du cœur : Hafid traitait tous ceux qu’il rencontrait comme des frères.

Il écoutait chacun avec empathie. Il comprenait les souffrances et les frustrations, mais ne s’y arrêtait pas et savait réveiller les volontés et les ambitions. Rencontrer Hafid était une leçon d’optimisme, un vaccin contre la résignation. Il a convaincu des milliers d’élèves que les plafonds de verre pouvaient être brisés, qu’ils devaient saisir leur chance et devenir les auteurs de leur vie, qu’ils étaient responsables d’eux-mêmes. Quand rien ne vous est donné, vous devez tout prendre. La confiance qui naît alors en chacun lui donne une force invincible.

Hafid ne se contentait pas d’écouter : il donnait la parole à ceux qui ne la prennent jamais. Par des rencontres, des débats et des échanges, il a fait prendre conscience à des milliers de parents que leur avis comptait et qu’ils devaient le faire connaître. Il a ainsi éveillé à la vie civique et au débat républicain tous ceux qui s’en croyaient écartés, refusant les solutions simplistes des idées préconçues et des intégrismes, rappelant à chacun la complexité et la richesse du monde.

Car Hafid ne s’adressait pas seulement aux plus jeunes. Tous ceux qui l’ont rencontré, partenaires, bénévoles, volontaires civiques, professeurs, lui doivent quelque chose.

Dans chacune des centaines d’entreprises partenaires d’Un Stage et Après, il a pris le temps de construire des parcours pour permettre des rencontres inattendues, qui ont permis de détruire des préjugés, si solides avant son action, si dérisoires ensuite.

À des milliers d’élèves, il a ouvert les portes de la culture, de l’entreprise, d’un avenir qu’ils pensaient inaccessible. Aux entreprises, il a ouvert les portes des quartiers, des collèges et d’un enrichissement auquel elles n’avaient pas songé. Aux parents, il a redonné confiance et leur a montré, avec chaleur et simplicité, que l’avenir de leurs enfants continuait de dépendre d’eux. Aux volontaires civiques et aux bénévoles, qu’il aimait tant et qui lui rendaient si bien, il a révélé quel rôle ils pouvaient jouer pour faire progresser la société et quelles responsabilités éminentes ils avaient. À tous, il a permis de s’élever.

À nous maintenant de lui être fidèles et de poursuivre cette tâche : c’est notre manière de lui rendre ce qu’il nous a donné. Et de nous rendre dignes de ce qu’il nous a appris. Nous n’aurions jamais pu penser que cela viendrait si vite et si tôt. Mais c’est maintenant à nous de porter le flambeau.

N’hésitez pas à rendre hommage à Hafid Rahmouni sur notre livre d’or

Écrire dans le livre d’or

9 thoughts on “Hommage à Hafid Rahmouni

  1. salima samah dit :

    Toute mes sincères condoléances pour la famille Rahmouni pour le décès de Mr Hafid une personne formidable , gentil ,etc ta place et au paradis inchallah

  2. Un collègue médiateur-éducatif dit :

    Hafid, puisses-tu reposer en paix, le devoir d’une vie d’engagement accompli. Collègues au sein de la même institution, nous avons pu mesurer l’énergie que tu consacrais au service des jeunes (et des moins jeunes) : rencontres, débats, thé à la menthe, Zy’Va, Un Stage Et Après… tant de personnes aidées, soutenues, encouragées, tu resteras un exemple d’humanisme mis en action.

  3. KhaledB dit :

    Bonjour à toutes et tous

    Je suis un habitant du petit-nanterre, nous faisions partie de la première génération à zy’va, l’association de soutien scolaire qui s’est développée par la suite.

    Aujourd’hui j’ai 33 ans et je peux vous confirmer toutes les belles paroles que j’ai lu de vous.

    Effectivement, Abdel-Hafid nous a aidé à avoir confiance en nous, nous avons appris que rien n’était impossible et qu’on avait toute nos chances de réussir.
    Il nous a aidé à aller au bout de nos objectifs ou plus au bout de nos rêves.

    Et oui c’est vrai il donnait la parole à ceux qui ne la prenaient jamais;
    Moi même qui avait des soucis pour m’exprimer en public, Abdel-Hafid ne perdait pas une occasion pour m’envoyer sur l’estrade ( j’en ai toujours mdr faut s’entraîner sans relâche).
    Il me demandait de l’accompagner dans la plus part de ses rencontres et débats politique afin que j’y participe, il savait que j’étais passionné par les relations humaines ainsi que la politique, en étant réaliste il m’a aidé à m’en sortir professionnellement en fonction de mes capacités, compétences et passion sans visé très haut.

    Ce que je suis aujourd’hui c’est en partie grâce à lui ou une majeure partie.
    Il m’as donné l’amour de la lecture

    Avec le temps c’est devenu plus qu’un animateur d’asso, en grandissant c’est devenu un ami et un frère, il va énormément nous manquer je l’aimais, je l’aime et je l’aimerai toujours cet homme bien.

    Ceci dit, il nous a laissé un héritage, je vous ai suivi dès le concour quand vous étiez lauréat
    Nous souhaitons continuer ce que vous avez commencé en proposant une passerelle commune, toutes les personnes avec qui Abdel-Hafid travaillait ou simplement avec qui il avait des projets, nous vous proposons de les partager avec nous et d’autres asso
    Une sorte de plateforme
    On a pas eu la chance de tous vous connaître et c’est le moment d’enrichir tout ce trésor qu’il nous a laissé.

    Que son âme repose en paix.
    Je te retrouverai au Paradis in Sha Allah mon frère

  4. Laurent LEFEVRE dit :

    J’ai rencontré Hafid pour la 1ère fois en octobre dernier. Nous venions d’horizons différents mais la vie et des valeurs communes nous ont rapproché.
    Au cours de ces 3 derniers mois, j’ai eu l’occasion de découvrir un homme extraordinaire, qui m’a beaucoup appris. Je garde d’Hafid des moments précieux, des discussions passionnées autour d’une entrecôte, et des soirées à refaire le monde.
    Il y croyait et m’a convaincu.
    Il part beaucoup trop tôt mais il a ouvert des portes, tracé un chemin que de mon côté je poursuivrai, comme beaucoup d’autres. Son action ainsi lui survivra; c’est à ça que l’on reconnait les personnes qui comptent.
    Merci Hafid

  5. Martinho dit :

    Il semble que M. Rahmouni ait été prédestiné à aider les autres par le prénom que ses parents lui ont donné…
    Je préfère laisser cette tribune aux personnes qui le connaissaient le mieux pour en parler surement mieux que moi,il était un collègue dont il faut respecter le dévouement. Les messages les plus laconiques sont aussi les plus sincères, c’est donc avec sincérité que je transmet mes condoléances à tous les proches d’Hafid, famille et amis et salue l’homme au passage. Repose en paix.

  6. Nawal dit :

    Un grand Homme nous quitte aujourd’hui,
    C’est avec stupéfaction et tristesse que j’ai appris la nouvelle aujourd’hui de Hafid, un homme qui avait beaucoup à dire et beaucoup à faire encore dans ce Monde.
    C’etais un homme chaleureux, humaniste, avec un dynamisme hors pair, on ne l’oubliera certainement pas. Il a aidé tand de personnes, et à laisser son nom gravé dans les mémoires de chacun d’entre nous.
    Toutes mes condoléances à la familles, aux amis et aux proches de Hafid.
    Soyez fort, car lui même attendez qu’on soit tous fort et qu’on ne baisse jamais les bras.
    C’est avec tristesse que tu nous a quitté aujourd’hui Hafid.
    Les plus belles fleurs sont arrachés de la vie en premier.

    1. Karine dit :

      Plus qu un collègue, un binôme, Hafid a été pour moi une belle rencontre. C’était un homme investit et disponible aussi bien avec les jeunes qu avec ses collègues. Il a su à travers son investissement et son comportement faire changer des mentalités. Il avait encore tant de choses à faire..
      A nous tous de reprendre le flambeau en sa mémoire. .
      C’est avec beaucoup de tristesse et de pudeur que mes pensez vont à sa famille, amis, collègues.
      Hafid tu vas nous manqué et tu resteras dans mes pensées..
      Tu vas me manquer

    2. Rachid Masmoudi dit :

      Hafid était avec moi en 4ème..passé le choc de sa disparition,je me souviendrai de ces moments d’humour en sa compagnie qui pour moi sont éternels.

      1. Sofia dit :

        Hafid, ce fut une belle rencontre professionnelle, tres agréable et toujours humble dans ses échanges, cela fut un enrichissement personnel tjs la pour les autres, tu restes dans nos cœurs, repose en paix , toutes mes condoléances à ta famille , Sofia une ancienne médiatrice,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *