Compte rendu de la deuxième table ronde au Conseil Régional autour du projet Un Stage et Après – 07/11/2011

Pour la deuxième fois depuis septembre et à l’initiative d’André Jaunay du Conseil Régional d’Ile de France, plusieurs acteurs participants à l’action d’Un Stage et Après ou pouvant y apporter de nouvelles pistes de développement, se sont rencontrés. Etaient présents Joséphine Delval, Maud Bessières, Augustin Yvan, François Fournier, Geoffroy de La Rochebrochard, Mickael Vidal et Bastien Le Coz pour l’association Un Stage et Après, André Jaunay et Laurent Billia pour le Conseil Régional, Claude Van Leeuwen pour l’association Alter-ego et Pascal Fourestier, principal du Collège Jaurès de Pantin.

Ci après le compte rendu :

1. Présentation par Claude Van Leeuwen (www.alter-ego.cc) du modèle des aidants familiaux par téléphone, dont il s’avère qu’il pourrait utilement être testé en complément des solutions numériques envisagées en appui à notre projet,

2. Point sur la diffusion du modèle au collège de Pantin (par Pascal Fourestier, Principal)

–          précision : ce projet repose sur l’expression d’un besoin de diverses parties prenantes suite à un exercice de recherche de stages particulièrement difficile l’an dernier,

–          organisation d’une journée banalisée (profs et élèves présents, mais temps consacré à la découverte des métiers), avec conférences (apprentissage, relation emploi/étude, création d’entreprises) et rallye ludique, journée précédée d’un travail pédagogique approprié, par les enseignants,

3. Point sur la composante numérique

–          USEA rencontre la société Stéria en fin de semaine pour le développement de la plateforme collaborative,

–          Laurent Billia signale les risques d’une approche purement technique, non marquée par le souci des usages, il présente également les possibilités régionales d’appui (appel à projets e-inclusion qui pourrait être lancé au premier trimestre 2012, avec décisions de soutiens financiers à l’été),

–          nécessité d’éviter de multiplier les outils, donc d’articuler les divers éléments numériques, a priori à partir du cartable ad hoc,

4. Comment intéresser les diverses parties prenantes

–          Laurent Billia signale que Jean-Michel Cornu a travaillé sur ces questions (notamment en précisant les besoins de contreparties de chacun) : essayons de récupérer des éléments d’étude,

–          chacune des parties prenantes (jeunes, parents, entreprises, enseignants,…) requiert sans doute une approche particulière qu’il requiert d’analyser, notamment avant de mettre en place la plateforme pour connaître les attentes de tous

5. « modélisation de la « communauté éducative »

–          USEA est à la manœuvre pour cette modélisation, qui à la lumière des expériences de Nanterre et Pantin, doit permettre de rassembler et ordonner les éléments constitutifs du modèle (les adaptations locales étant la règle, à partir d’un cadre destiné à faciliter une appropriation efficiente sur l’ensemble, ou à tout le moins une partie importante, des territoires concernés),

–          le schéma pourrait par exemple comporter un exemple de l’ordonnancement dans le temps des diverses phases d’une opération relative à une classe d’âge, la liste des parties prenantes, des modèles de gouvernance, des supports techniques, des exemples de bonnes pratiques en termes d’animation (comme la journée banalisée du collège Jaurès), etc.

–          USEA propose un « Manuel » sur ce thème finalisé en fin d’année scolaire (juin 2012) !

Prochaine réunion, le 12 janvier à partir de 16h. Si vous souhaitez y participer, merci d’envoyer un email à contact@usea.fr